Le Cercle d’Or en Islande – Les plus beaux spots

Dans cet article, vous trouverez le détail des deux premiers jours de notre road trip de 14 jours en Islande. 
Ce début de voyage nous a mené vers les sites les plus fréquentés du pays, situés non loin de Reykjavik, la capitale. Ils sont si célèbres que le centre touristique islandais a créé un nom commercial pour la route qui vous va de l’un à l’autre : le “Cercle d’Or”. Les sites sont vraiment magnifiques et pour moi, c’était le choix évident pour commencer notre voyage.

Pourquoi l’Islande comme destination de voyage

Avant ce voyage en Islande, si j’avais dû définir ce pays en deux mots, j’aurais instantanément dit “Aurores boréales”.
Cependant, j’ai découvert que ce pays offre tellement plus. Au cours de nos deux semaines de voyage dans cette contrée, nous n’avons passé que quelques minutes à contempler et à admirer ces “lumières du nord”, comme on les appelait autrefois. En fait, l’Islande nous a surpris par la richesse de sa beauté naturelle et intacte.

Un sentiment de paix nous envahit lorsque nous contemplons la splendeur que la terre nous offre ici. C’est le pays des glaciers, des volcans, des geysers, des montagnes, des fjords – c’est un patchwork de paysages magnifiques et uniques, vraiment différents les uns des autres. Je n’aurais jamais pu imaginer de tels spectacles – des paysages lunaires dus aux coulées de lave, des plages de sable blanc ou noir, des falaises gigantesques et des lagunes glaciaires. On ne peut que s’extasier à chaque détour de la route !


Sur la photo, la seule aurore boréale que nous ayons vue, et ce n’est pas parce que nous n’avons pas passé plusieurs soirées froides dans le noir ! Nous l’avons vu depuis le parking de l’aéroport, seulement 2 heures avant notre vol de retour. Elle n’est pas si fabuleuse que ça, mais je dois avouer que pour nous, c’était un spectacle grandiose !

Les paysages

Une mare de boue bouillonnante
Le glacier Vatnajökull

Il y a beaucoup de cascades à découvrir dans le sud de l’Islande. Un petit indice dans leur nom permet de les trouver. En islandais, «foss» signifie cascade et “Skógafoss”, la cascade de la rivière Skóga. Et voilà, vous savez tout !

Seljalandsfoss

La plupart des cascades sont spectaculaires en raison de leur hauteur, et chacune a une particularité qui la rend unique.

Il y a aussi une raison pour laquelle elles sont si nombreuses. Les falaises d’où elles tombent étaient autrefois la côte d’Islande et les rivières se déversaient naturellement dans l’océan. Depuis, la mer a reculé de 5 km, remplacée par des terres plates et désertiques.

Ces falaises et montagnes parallèles à la côte créent une frontière claire entre les basses-terres côtières et les hautes-terres d’Islande. C’est un paysage exceptionnel. La partie désertique change de configuration tout au long de la route. La route traverse un paysage désolé de sable noir, puis des champs de pierres recouverts de mousse verte, pour finir par une plaine parsemée de petits cratères.

Le folklore islandais

Un autre aspect remarquable de l’Islande est son folklore riche et étendu. Une étude indique que 10 % des Islandais croient aux êtres surnaturels, 10 % n’y croient pas, et les 80 % restants sont indécis.

L’une des croyances les plus répandues est la croyance en “huldufólk”. Ce sont des êtres surnaturels qui vivent dans la nature. Ils ressemblent et se comportent de la même manière que les humains, mais vivent dans un monde parallèle. En outre, ils peuvent se rendre visibles à volonté.

Beaucoup d’autres légendes parlent de trolls. Ces êtres de la mythologie nordique sont des créatures qui vivent isolés dans la nature. Leur apparence varie de monstrueuse à mignonne. Ils sont presque tous hostiles, aussi charmants qu’ils puissent paraître. Ils se caractérisent principalement par leur opposition aux hommes et aux dieux.
Des « demi-trolls » sont également mentionnés dans les sagas islandaises.

Je suis tombée amoureuse de ce petit pays au milieu de l’océan !

Notre road trip

Nous avons défini notre itinéraire dans les grandes lignes. Nous avons réservé les premières nuits et étant en basse saison, nous sommes sûrs de trouver des chambres disponibles même à la dernière minute. Ne pas avoir toutes nos nuits réservées nous permet d’ajuster notre itinéraire.

Pour l’organisation d’un road trip en Islande, il y a deux choses à retenir. Premièrement, l’Islande est un pays cher. Le prix des restaurants peut faire exploser votre budget rapidement. Deuxièmement, il y a des endroits vraiment isolés, où il n’y a pas d’établissements aux alentours. Et quand je dis rien, c’est rien du tout, pas même des toilettes. Mon conseil est d’opter pour des chambres d’hôtes avec des cuisines communes – il y en a beaucoup ! – et de faire vos courses chaque fois que vous passez devant un supermarché.

Ne vous inquiétez pas, les 13 maisons d’hôtes que nous avons réservées pour tout le voyage étaient propres, confortables et bien équipées.

Les meilleures choses à faire en Islande

Nous voilà dans le cœur du sujet. Quelles sont les meilleures choses à faire en Islande ?

Eh bien, vous avez l’embarras du choix, et c’est bien. 😃 Pour vous aider à choisir, vous trouverez ci-dessous les endroits que j’ai visités et les activités que j’ai faites. Il ne vous reste plus qu’à vous décider.

Mon avis personnel:
😍 A ne pas manquer
😃 Allez-y si vous avez du temps
😐 Sans grand intérêt
😭 Malheureusement nous n’avons pas pu le faire

Jour 1:  De Reykjavik à Geysir – 109 km

Nous sommes partis de Reykjavik en fin de matinée, en empruntant la route que l’on appelle ici le “Cercle d’or”. 

Arrêts prévus pour la journée

  • Le parc national de Thingvellir
    • Distance depuis Reykjavik 48 km – 45 min
    • Temps de visite 2 heures
  • Le champ géothermique de Geysir
    • Distance depuis le parc Thingvellir 60 km – 55 min
    • Temps de visite 30 min

😍 Le parc national de Thingvellir

Carte du parc

Comme nous avons manqué l’entrée du premier parking, nous nous sommes garés sur celui qui se situe à l’extrémité nord du site (P3 sur la carte). Et finalement, il s’est avéré que c’était une bonne idée. Nous avons évité la cohue des autres parkings en restant le long de la route principale.

Faille Almannagjá
Pour les fans de Game of Thrones, la faille Almannagja est l’entrée d’Eyrie

Pour notre balade, nous avons arpenté le tracé rouge sur la carte. Les chemins sont faciles d’accès et accessibles à tout le monde. Le parc est un des spots préférés des habitants de Reykjavik pour des sorties natures en famille le week-end.

L’histoire du site

C’est l’un des lieux les plus importants de l’histoire islandaise. C’est ici que fut fondée en l’an 930, l’Alþingi, l’une des plus anciennes institutions parlementaires du monde. En savoir plus sur le site.

😍 Le champ géothermique de Geysir

Le terme geyser vient du mot islandais «geysir», qui signifie «jaillir».

L’aire sur laquelle se situent les geysers n’est pas très grande, mais le spectacle est époustouflant. On se promène au milieu d’une douzaine de geysers, mais un seul d’entre eux, Strokkur, est en activité. Il érupte toutes les 10 min créant un jet d’eau bouillante qui s’élève à une trentaine de mètres dans les airs. Un spectacle incroyable !
Strokkur signifie “baratte”. Je n’ai pas réussi à percer le mystère de ce surnom ! Éteint durant des années, il renaît lors d’un tremblement de terre en 1789. Mais un autre tremblement de terre en 1896 a l’effet inverse, et son activité diminue jusqu’à finalement s’éteindre. Ce ne sera qu’en 1963 qu’il sera réveillé artificiellement grâce à un trou de 40 m foré au fond de sa cavité.

Un petit rappel de comment fonctionne un geyser. 

Le magma chaud souterrain réchauffe les eaux souterraines. Ce sont les sources chaudes, et dans un geyser, ses sources sont canalisées dans une faille. Lorsque l’eau qui se trouve au fond du conduit (plus proche du magma) atteint une température bien au-dessus du point d’ébullition normal, elle devient si chaude qu’elle se transforme en vapeur. Pour s’échapper, cette poche de vapeur qui se dilate n’a pas d’autres moyens que d’expulser l’eau qui se trouve au-dessus d’elle. D’où le fabuleux jet d’eau ! Quand la vapeur est enfin libérée, le cycle peut recommencer. 

Jour 2: De Geysir à Hella – 147 km

Arrêts prévus pour la journée

  • La cascade Gullfoss
    • Distance depuis Geysir 10 km – 9 min
    • Temps de visite 1 heure
  • Le cratère Kerið
    • Distance depuis Gullfoss 56 km – 45 min
    • Temps de visite 30 min
  • La ville de Selfoss
    • Distance depuis Kerið 16 km – 14 min
    • Temps de visite 30 min
  • Randonnée aux sources chaudes Reykjadalur
    • Distance depuis Selfoss 18 km – 20min
    • Temps de visite 3 heures
  • Ville de Hella
    • Distance depuis Reykjadalur 54 km – 50 min

😍 La cascade Gullfoss

Littéralement, “La cascade d’or”. Son nom proviendrait de l’arc-en-ciel en forme de couronne qui apparaît au-dessus de la cascade les jours ensoleillés. Haute de 32 mètres, c’est l’une des cascades les plus majestueuses d’Islande. La rivière se jette dans le canyon en deux chutes dont la plus haute mesure 21 mètres. 

La gorge a été formée par l’eau s’infiltrant à travers les fissures des couches de lave basaltique. Les crues importantes de la rivière ont joué un rôle majeur, augmentant le débit de la cascade à 2000 m3/s alors qu’il est de 110 m3/s en temps normal.

Dans les années 1900, il a été envisagé de barrer le canyon pour produire de l’électricité. Une histoire raconte que la fille du propriétaire de la cascade de l’époque menaça de se jeter dans le canyon si la rivière était utilisée à cette fin. Le projet fut alors abandonné, mais personne ne saurait dire pour quelle réelle raison.

😍 Le cratère Kerið

Kerið représente pour moi l’archétype du volcan. Sa caldera est restée pratiquement intacte et ses couleurs sont incroyables. Son cratère est fait de roche volcanique rouge, mesure 270 mètres de long et 170 mètres de large. De la mousse vert clair recouvre une partie de ses parois hautes de 55 mètres. Lorsque nous l’avons découvert, son lac avait une couleur vert émeraude intense. Le contraste entre ses trois couleurs rend le site magnifique et presque irréel. C’est le volcan parfait à peindre !

Kerið fait partie d’un groupe de collines volcaniques appelé Tjarnarhólar. Lors de sa création, un éboulement interne a permis à l’eau de l’aquifère de remplir son cratère. Son lac n’est donc pas dû aux précipitations, mais vient de la nappe phréatique.

Savez-vous que la fameuse chanteuse Islandaise Björk a donné un concert dans le cratère Kerið ? Elle chantait depuis une scène flottante tandis que le public était assis sur les pentes du cratère.

😐 La ville de Selfoss

L’église de Selfoss et la rivière Ölfusá

La ville se trouve sur les rives de la rivière la plus volumineuse d’Islande, l’Ölfusá.

Selfoss est une ville relativement grande. On peut y trouver tous les principaux services administratifs. 

La promenade Árvegur Ölfusá

Nous nous sommes arrêtés 10 minutes. Il n’y a rien de particulier à faire, à part peut-être une petite balade le long de la rivière. À noter cependant que l’on trouve des toilettes dans le supermarché à l’entrée de la ville. Très important quand on fait un road-trip !

😍 Les sources chaudes de Reykjadalur

Il est enfin temps d’aller découvrir les montagnes environnantes et les fameuses sources thermales ! Et pour commencer nous avons choisi comme but de notre randonnée une rivière d’eau chaude. Nous nous rendons donc à Reykjadalur.

On peut repérer le site rapidement, car comme pour toutes les zones géothermiques de la région, on aperçoit de loin les fumerolles de vapeur qui s’élèvent dans le ciel. 
En savoir plus sur la randonnée et les sources chaudes.

😐 La ville de Hella

Hella est une petite ville au bord de la rivière Ytri Rangá. Nous ne nous y sommes arrêtés que pour y passer la nuit, sachant que la ville ne présente pas d’attraits particuliers.

Conclusion

Ce n’est que le début de notre voyage, et nous avons déjà vu de si beaux endroits et appris tellement d’histoire. Nous avons terminé la route du “Cercle d’Or”, et notre prochaine étape nous amènera à l’est de l’île. Nous étions ravis, car nous savions que nous allions être émerveillés encore et encore pendant notre voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *